Qu’est ce que la communication greenwashing ?

En ce moment, prendre part dans la lutte pour la préservation de l’environnement est indispensable. Petits et grands, sait l’importance de l’écosystème. Sans s’en rendre compte, les gens détruisent l’environnement. La population française prend cette responsabilité à cœur. Certaines entreprises utilisent des techniques de communication mensongère pour s’accaparer de l’opinion publique. La communication greenwashing est une technique employée par les boîtes pour montrer un esprit de développement durable, mais en fait ce n’est pas le cas.

Quelle est la définition du greenwashing ?

La communication greenwashing est une stratégie de marketing employée par les diverses sociétés ou les organisations. Le but est d’afficher les idées écologiques pour se forger une image écoresponsable auprès des autres. Mais, en fait, la réalité est tout à fait différente. Les messages diffusés contiennent des messages implicites ou explicites. Le greenwashing est un terme anglais qui désigne un lavage de cerveau. En 1990, cette technique a été pratiquée par de nombreux groupes industriels et elle a été dénoncée par de nombreuses ONG. Au cours des années 2000, on note une augmentation importante de cette pratique. Par exemple, un groupe du secteur de l’énergie met en place une campagne pour faire appel à des investisseurs pour investir dans les énergies renouvelables. Mais, d’autre part, ils investissent dans une plateforme pétrolière.

Quel est l’impact du greenwashing ?

La communication greenwashing peut générer une certaine confusion. Cette technique peut porter préjudice aux organismes engagés dans le lancement des démarches effectives. Faites attention, car les entreprises qui font des publicités mensongères peuvent être traduites en justice. En France, l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ou ARPP) et l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ou ADEME) combattent contre les publicités mensongères et les publicités abusives. La société actuelle est hypermédiatisée, la raison d’être de certaines organisations c’est de déterminer l’image des sociétés qui se cachent derrière les publicités offertes aux publics.

Quels sont les exemples du greenwashing ?

La communication greenwashing est très utilisée dans la publicité. Parmi eux, à la tête du classement se trouvent les voitures électriques qui ne consomment pas de carburant, mais qui nécessitent une recharge électrique. Le politique de développement des énergies renouvelables, mais en fait, ils investissent dans les énergies nucléaires et fossiles. L’informatique est certes un outil qui diminue l‘exploitation de l’écologie, mais consomme en énergie électrique et refroidissement. Etre responsable dans les actes et dans les agissements si vous comptez participer à une vraie préservation de l’environnement est nécessaire. Peser le pour et le contre, avant de lancer des publicités pour éviter de tromper les cibles est primordial.

 

Communication entreprise : le retour du podcast ?
Enjeu communication : Lutte contre les fake news, quête d’authenticité et développement du deep content
Tendance : Essor d’une communication engagée, impliquante et engageante